Ça y est ! Vous avez décidé de vous mettre aux interviews.

C’est le moment pour moi de vous donner les 3 erreurs à éviter absolument pour faire de vos interviews un succès.

Choisissez LA bonne personne

Un bon client est une personne qui vous donnera une réelle expertise sur votre sujet (en rapport avec votre thème) et qui vous permettra d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés.

C’est aussi une personne qui sait s’exprimer clairement et aisément.

Pour ça, privilégiez des personnes qui s’expriment régulièrement en public et qui ont de ce fait une bonne diction, ça évitera le tics de langages désagréables du genre “euh”, “bah”, “ben”, etc.

Le client idéal pour une interview doit avoir une communauté engagée. C’est à dire une grande communauté dont au moins 1% réagit aux publications (like, commentaires, partages).

Par exemple, sur une communauté de 10 000 personnes, on attend au moins 100 réactions.

Faites bien attention à ça, ça vous permettra d’ajouter du poids à votre interview et de la faire connaître du plus grand nombre.

L’interview d’une personne ayant une grosse communauté vous aidera à vous faire connaître et à étendre votre activité.

Faites attention à la patate chaude

Retenez une chose : vous êtes le meneur de l’interview.

Vous ne devez pas vous laisser balader par votre interlocuteur.

Je vois beaucoup de personnes se débarrasser des questions et partir en roue libre sur autre chose.

C’est à vous en réalité de prendre votre place et de mener la danse.

Exemple 1 :

Bonjour ! Je suis Laura Massis.

Très heureuse d’être en compagnie de …

Pouvez vous vous présenter ?

Non ! Ce n’est pas à lui de se présenter mais à vous de le faire.

C’est VOTRE rôle.

Pourquoi l’avez vous invité ? Pourquoi cette personne et pas une autre ? Quel est son domaine d’expertise ?

C’est à vous de présenter votre interlocuteur et d’expliquer en quoi CETTE interview sera bénéfique.

Exemple 2 :

Bonjour ! Très heureuse de vous retrouver.

Ici, Laura Massis.

Nous poursuivons notre série sur les entrepreneurs à succès.

Avec nous aujourd’hui, une conférencière hors norme.

Une femme qui a une réussite impressionnante sur le net. Elle s’est construite toute seule…

Elle vient nous parler de son dernier livre, déjà best seller…

Bonjour Sophie.

Votre parcours d’autodidacte est fascinant…

Etre un électron libre a toujours été pour vous une quête ou tout est venu par hasard ?

Vous êtes le CAVALIER ! Vous avez les rênes de votre interview et vous devez toujours garder cette posture tête.

N’hésitez donc pas à vous imposer et à prendre VOTRE place.

Ça fera de vous quelqu’un de bien plus professionnel, qui sait ce qu’il fait et qui sait mener une interview comme un pro. Ça apportera beaucoup de crédit à votre interview et beaucoup de valeur à votre image.

La personne en face de vous saura qu’elle à affaire à un véritable expert de l’interview et vous suivra donc sans problème.

Petit conseil avant de démarrer :

Travaillez votre posture et votre alignement.

Faites des exercices de respiration de manière à être parfaitement détendu.

Préparez votre voix grâce à des exercices de dictions.

Vous serez grâce à ça parfaitement prêt à faire des merveilles.

Ne donnez pas votre avis

Votre unique obsession pendant cette interview est de mettre votre invité en lumière.

C’est votre unique objectif. Ayez envie de déceler le meilleur de l’autre.

Vous devez être dans une posture d’écoute réelle.

Écoutez pour comprendre et non pour répondre, acquiescez de temps en temps mais ne donnez en aucun cas votre point de vue.

N’interrompez pas votre interlocuteur, à moins qu’il divague et ne réponde pas à la question. Dans ce cas c’est à vous de le ramener pour poursuivre les questions et obtenir les informations demandées.

Votre interlocuteur doit se sentir en totale confiance avec vous.

Vous devez instaurer un climat de bienveillance et de confiance pour qu’il soit parfaitement à l’aise et prêt à partager avec vous toute son expérience.

Si une personne se sent piégée, elle sera sur la défensive et vous ne pourrez rien tirer de cet entretien.

C’est d’ailleurs pour cette raison que je ne faisais pas d’interview politique, car c’était la porte ouverte aux suspicion et pas assez à l’authenticité.

Voilà une autre raison pour laquelle vous devez parfaitement bien choisir votre invité.

Petit conseil pour cette étape :

Mettez-vous en posture d’écho avec lui.

Observez-le, mettez-vous dans son sillage.

Comprenez-le, mettez vous dans sa respiration.

Et comme je vous le disais dans des articles précédents, observez son comportement non verbal.

Ça vous permettra d’en apprendre davantage sur son état d’esprit.

À vous de jouer !

Vous avez toutes les cartes en main pour faire une interview de qualité et de mettre en lumière votre expert pour qu’il vous partage toute son expérience.

Retenez-bien ces conseils et vous verrez que toutes vos interviews seront un véritable succès !